Toutes mes réponses sur les forums

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • en réponse à : Assurance #3310
    Jean-Loup@RC.Montbonnot
    Maître des clés

    2 ans plus tard…

    l’association “mère” nous annonce (https://repaircafe.org/fr/lassureur-maif-lance-une-police-repair-cafe/) que “l’assureur français MAIF a créé une assurance spéciale pour le Repair Café”.

    Contactée à ce sujet, la MAIF nous indique que cette assurance “spéciale Repair Café” n’est en fait rien d’autre que l’assurance RAQVAM pour Associations & Collectivités déjà souscrite 🙁

    en réponse à : Création d’un site Web #3108
    Jean-Loup@RC.Montbonnot
    Maître des clés

    Bonjour,

    pour le site web de Montbonnot, nous utilisons le Système de Gestion de Contenu (CMS in English) WordPress.

    Wordpress est un des CMS les plus utilisés au monde. Il est libre et gratuit. On peut le télécharger ici : http://www.wordpress-fr.net/telechargements/

    Une fois téléchargé, il va falloir l’installer et le faire tourner sur un serveur (PHP, SQL, etc.), donc choisir un hébergeur. A Montbonnot nous avons choisi 1&1 (offre Starter 55€ TTC par an incluant le nom de domaine – moins cher la 1ère année), mais tout autre hébergeur peut être choisi. On peut aussi choisir la société WordPress comme hébergeur (https://fr.wordpress.com/) ce qui évite (j’imagine) l’étape de téléchargement et d’installation.

    Pour les transferts (FTP) de fichiers vers le serveur : Filezilla (https://filezilla-project.org/)

    Une fois WordPress lancé (il existe des dizaines de tutoriels texte ou vidéo pour l’installation, le lancement et la configuration de WordPress), il va falloir choisir un “thème”. Il existe des milliers de thèmes pour WordPress, gratuits ou payants, et il est très facile d’en changer sans perdre le contenu de son site (c’est l’intérêt d’un CMS).

    Actuellement le thème utilisé est le thème MesoColumn (https://fr.wordpress.org/themes/mesocolumn/). Pour coller mieux à la “charte graphique” des Repair Cafés, j’ai légèrement modifié ce thème en créant un thème “enfant” (en pratique un fichier php et une css). Je peux faire parvenir ces fichiers par mail… mais c’est pas prioritaire pour démarrer.

    Une fois le thème choisi, on peut commencer à écrire les pages statiques, les articles, les widgets, le menu, etc. C’est pas très compliqué, le mieux c’est de se lancer, de publier, et de voir ce que ça donne.

    Au fur et à mesure, on va éprouver le besoin de faire des trucs pas prévus. Par exemple intégrer un diaporama (slider), disposer de stats, mettre à disposition un livre d’or, un forum (comme celui-ci), etc.

    C’est là qu’interviennent les extensions. Là aussi, il en existe des milliers, gratuites ou payantes. Pour notre site, j’utilise essentiellement :

    bbPress (forum)
    Contact Form 7 (formulaires)
    Huge It Slider (diaporama)
    Gwolle (livre d’or)
    MailPoet (mailing)
    NewStatPress (stats)
    PostContentShortcodes (compliqué à expliquer)
    TablePress (tableaux)
    Wysiwyg Widgets (widgets améliorés)

    mais plein d’autres choix sont possibles… et on peut tout à fait démarrer sans aucune extension.

    Je te suggère donc de commencer, et de revenir vers ce forum si des compléments sont nécessaires.

    Jean-Loup

    en réponse à : Réduction d'impôt pour les membres bénévoles #2230
    Jean-Loup@RC.Montbonnot
    Maître des clés

    Bonjour,

    suite à la 1ère réponse négative de l’administration fiscale, nous avons effectué un recours en arguant que l’action des Repair Cafés participe de la défense de l’environnement, et entre donc bien dans l’un des domaines prévus par le législateur.

    En second examen, l’administration fiscale confirme malheureusement sa position initiale, et rejette à nouveau notre demande de déductibilité des frais engagés par les bénévoles aux motifs suivants :

    “A supposer que l’action de l’association permette de prolonger durablement la durée de vie des appareils réparés, il ne peut être affirmé que cela conduit à une réduction de la consommation de produits neufs. Si l’absence de nouveaux achats peut tout au plus être présumée, il est indéniable que l’association n’en a pas la maîtrise. En effet, les usagers de l’association conservent la liberté de consommer et de choisir les biens qu’ils acquièrent. Les économies réalisées grâce à la réparation peuvent, par exemple, être consacrées à des achats d’objets différents ou à un renouvellement de l’appareil motivé par l’évolution technologique.

    En outre, d’éventuels effets sur le volume des déchets et la consommation de matières premières et d’énergie seraient en tout état de cause très indirects. Ils ne sauraient d’ailleurs être regardés comme le but principal poursuivi par l’association.

    En effet, le premier objectif de l’association est d’échanger des savoirs et des pratiques avec toute personne propriétaire d’appareils défectueux dans un cadre convivial. Cet objectif ne peut être regardé comme participant de manière et active à la lutte contre les pollutions et les nuisances.

    L’association ne peut donc pas délivrer de reçus fiscaux à ses donateurs ni à ses bénévoles en compensation des frais qu’ils ont engagés pour son compte.”

    Des commentaires ?

    en réponse à : Assurance #1989
    Jean-Loup@RC.Montbonnot
    Maître des clés

    Bonjour,

    à Montbonnot, nous avons souscrit auprès de la MAIF un contrat RAQVAM (Risques Autres Que Véhicules A Moteur) pour Associations & Collectivités. Pour 2015, le coût de ce contrat est de 108,27€.

    Au niveau couverture (pour autant qu’on arrive à s’y retrouver dans le maquis des documents) :

    – Responsabilité civile en cas d’accident lors d’une activité
    – Assurance des biens (plafond 7700€) et des locaux
    – Garantie Défense et Recours-protection Juridique
    – Indemnisation des dommages corporels
    – Assistance

    Le contrat est souscrit pour une association non sportive et pour 50 assurés (non nominatifs).

    C’est là où les choses se compliquent un peu. Selon les termes du contrat, sont assurés “Vos adhérents, participants réguliers ou occasionnels, dirigeants, bénévoles et salariés”. Clairement tous les bénévoles, adhérents ou non, sont assurés (dans la limite théorique de 50 personnes). Les usagers a priori pas, sauf à les considérer comme des “participants occasionnels”, mais dans ce cas la limite de 50 personnes est largement dépassée. Mieux vaut donc je pense considérer que les usagers ne sont pas couverts. C’est peut-être un problème. Tout avis est bienvenu

    en réponse à : Les meilleurs créneaux #1949
    Jean-Loup@RC.Montbonnot
    Maître des clés

    Bonjour Fleur,

    j’espère que vous aurez quelques réponses à votre question. Ce forum n’est malheureusement pas bien actif 🙁

    A Montbonnot nous fonctionnons en semaine l’après-midi (un mardi sur 2 de 14h à 19h). Tous les autres RCs de l’agglomération Grenobloise fonctionnent également en semaine (Saint-Egrève par exemple tous les vendredis de 14h à 19h).

    La conséquence directe de ce créneau est que les bénévoles sont soit des retraités, soit des demandeurs d’emploi, soit des inactifs. C’est à peu près pareil pour les usagers, avec quand même quelques actifs qui se libèrent pour venir au RC.

    A chaque permanence, nous avons une fréquentation étonnamment stable d’environ 30 personnes pour une dizaine de bénévoles. Tous les bénévoles ne restent pas durant les 5 heures de la permanence. Chaque bénévole traite de 2 à 4 objets dans l’après-midi. A l’ouverture (14h), il y a une vague d’arrivée assez importante (entre 5 et 10 personnes), puis des arrivées régulières jusqu’à 16h30-17h environ. Ensuite quasiment plus d’arrivées. On pourrait penser qu’il y aurait une deuxième vague vers 17h30 (les personnes qui travaillent), mais ce n’est pas le cas. Vers 18h souvent, on peut commencer à ranger au moins partiellement. Y aurait-il plus de monde si nous fermions plus tard (genre 21h) ? Je n’en suis pas bien convaincu, mais c’est à tenter. Il y aurait sans doute plus de monde l’été (il fait encore jour) que l’hiver.

    A titre d’info, nous avons fonctionné comme prévu le mardi 11 novembre. La fréquentation a été notablement moindre que d’habitude. Pourtant les actifs auraient pu venir !

    Nous réfléchissons à ouvrir (une fois par mois peut-être) le samedi pour essayer d’attirer des bénévoles et des usagers encore en activité. De nombreux RCs en France fonctionnent le week-end. Leurs retours seront intéressants.

    en réponse à : Responsabilité du Repair Café #1878
    Jean-Loup@RC.Montbonnot
    Maître des clés

    La réponse de Nicolas concerne me semble t-il la responsabilité éventuelle du Repair Café en cas d’accident lors des permanences. Cette question n’est pas sans intérêt, mais la question posée était celle de l’accident dû à une réparation défectueuse (défaut électrique par exemple)

    en réponse à : Facture pour un mécène #1763
    Jean-Loup@RC.Montbonnot
    Maître des clés

    Merci pour le lien vers le document sur le mécénat d’entreprise. Les conditions d’éligibilité du don à la déduction fiscale sont les mêmes que dans le cas d’un don individuel, c’est à dire être association d’intérêt général (ce que le RC Montbonnot a été reconnu), mais ce n’est pas suffisant : il faut œuvrer dans l’un des domaines prévus par le législateur, et c’est là que ça a coincé (en tout cas pour le moment). Le RC n’a pas été reconnu comme travaillant dans le domaine social (il faudrait pour cela qu’il s’adresse spécifiquement aux personnes en difficulté), il n’a pas été reconnu comme travaillant dans le domaine éducatif (il faudrait pour cela des contenus formalisés). J’essaye donc de le faire reconnaître comme travaillant dans le domaine de la défense de l’environnement. Réponse bientôt (et positive) j’espère.

    en réponse à : Facture pour un mécène #1755
    Jean-Loup@RC.Montbonnot
    Maître des clés

    Pour établir un simple reçu, il n’y a bien sûr besoin d’aucune autorisation.

    Mais si votre “mécène” à l’intention de bénéficier d’une réduction d’impôts avec son don (réduction de 66%), alors il faut que l’association réponde à un certain nombre de critères détaillés ici : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F426.xhtml

    En synthèse, il faut :
    1°) être “d’intérêt général”, c’est-à-dire : être à but non lucratif, avoir un objet social et une gestion désintéressée, ne pas fonctionner au profit d’un cercle restreint de personnes. Tout ceci doit figurer dans les statuts
    2°) œuvrer dans un des domaines prévus par le législateur, à savoir : philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel, ou concourant à la valorisation du patrimoine ou à la défense de l’environnement

    On peut faire “l’impasse” de l’autorisation de l’administration, c’est-à dire considérer que l’on répond à ces critères, et donc délivrer des reçus fiscaux (formulaire http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/R17454.xhtml).

    Mais si l’administration considère ultérieurement que l’association ne répondait pas à ces critères, c’est le président (ou le trésorier, je sais plus) qui devra verser au fisc les réductions accordées. Pas glop !

    A ma connaissance, rien ne permet aujourd’hui d’affirmer qu’un Repair Café peut sans risque délivrer des reçus fiscaux. C’est pourquoi à Montbonnot nous avons fait ce qui s’appelle un “rescrit fiscal” (voir http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/popup?docOid=documentstandard_5738&espId=0&typePage=cpr02). En gros, on pose par écrit une question à l’administration et on attend sa réponse.

    Pour Montbonnot, la 1ère réponse a été NEGATIVE au prétexte que l’association était bien d’intérêt général, mais n’œuvrait dans aucun des domaines prévus par le législateur. Une demande de second examen est en cours dans laquelle j’argumente que nous œuvrons dans le domaine de la défense de l’environnement. Je dois passer devant une commission régionale… un jour.

    Bref, personnellement, je ne recommanderai pas actuellement de délivrer des reçus fiscaux… mais je sais que beaucoup d’associations le font en se posant moins de questions.

    C’est pourquoi j’aimerais bien qu’un autre Repair Café donne sa position sur cette question.

    ———————————————————-

    PS : je lis sur votre site http://www.repaircafe-rhone.fr/ que “Les personnes physiques ou morales qui utilisent les services de l’association doivent adhérer à l’association en qualité de membres adhérents et versent une cotisation (20€).” Comment faut-il le comprendre ? Faut-il être adhérent pour faire réparer un objet ? Ou bien cela ne concerne t-il que les bénévoles réparateurs ?

    en réponse à : Facture pour un mécène #1741
    Jean-Loup@RC.Montbonnot
    Maître des clés

    Je ne pense pas qu’on puisse faire une “facture” à quelqu’un qui fait un don. Une facture est un document qui atteste de l’achat ou de la vente de biens ou services (Wikipedia), ce qui n’est pas le cas dans un Repair Café.

    On peut lui faire – sur papier libre – un reçu de ce don, utile si par exemple il a besoin de justificatif pour sa comptabilité. On écrit donc juste : “Reçu de M.Machin la somme de x euros en espèces/ chèque pour don à l’association xxxxxxxxxxxxxxx Le date Signature”

    Par contre, ce reçu ne lui permet pas de bénéficier d’une réduction d’impôt si c’est ça l’idée. Pour pouvoir établir des “reçus fiscaux” (formulaire Cerfa 11580*03), encore faut-il que l’administration l’autorise – ce qui est loin d’être évident, et très risqué pour celui qui les établit sans cette autorisation.

    en réponse à : Payant ou pas payant ? That is the question #1738
    Jean-Loup@RC.Montbonnot
    Maître des clés

    Au delà du débat sur la valeur de ce qui est gratuit (débat qui n’est pas prêt d’être clos !), ce qui a amené à fixer un montant de 5 euros de don en cas de succès (parfois ramené à 2 euros à l’initiative du bénévole si la réparation est très rapide) est la volonté d’éviter l’angoisse du vide bien connue devant une cagnotte (réf. les cagnottes de naissance, départ, etc. en entreprise, ou devant le facteur, le pompier, etc.). Combien faut-il donner ? Nous voulions éviter en particulier des dons “trop” élevés. Bref, ça nous a paru simplificateur, pas prise de tête.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)